Localisation d’Anderson et transition métal-isolant d’Anderson dans les gaz atomiques froids
Dominique DELANDE (LKB, ENS & UPMC)

Infos Complémentaires

↦ Voir en ligne :
Enregistrement audiovisuel sur le site ENS - Savoirs en multimédia

Salle Conf IV, 24 rue Lhomond - 13h30

↦ Voir en ligne : Enregistrement audiovisuel sur le site ENS - Savoirs en multimédia

Jeudi 10 juin

Résumé :

En présence d’un potentiel aléatoire, le mouvement classique
d’une particule est typiquement diffusif, avec une constante de diffusion
dépendant du degré de désordre. Quand les interférences quantiques entre
différents chemins sont pris en compte, la situation peut être radicalement
différente, conduisant en particulier à un phénomène de localisation appelé
localisation d’Anderson, et à une transition diffusif-localisé, i.e. métal-isolant,
quand on modifie l’amplitude du désordre. Ces effets sont très sensibles à
la préservation de la cohérence de phase quantique et donc diffciles à observer
expérimentalement. En utilisant des ondes de matière atomiques à très
basse témpérature, manipulées par des champs lasers, on a pu observer directement
la localisation d’Anderson, la transition métal-isolant et en mesurer
finement les propriétés caractéristiques. Ces études ouvre des perspectives
nouvelles pour l’étude du transport quantique, en présence de désordre et/ou
d’interactions.

↦ Voir en ligne :
Enregistrement audiovisuel sur le site ENS - Savoirs en multimédia

Salle Conf IV, 24 rue Lhomond - 13h30